webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation Notre approche Nos départements Nos avocats Nos distinctions Nous contacter Equipe immobilier Agenda / évènements Nos événements Autres événements Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Réseau Simon Avocats Actifs / Propriete Immobilière Aménagement / Urbanisme Baux Civils / Commerciaux Construction / Responsabilité Des Constructeurs Copropriété Gestion Immobilière / Professions Immobilières Fiscalité International Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre de l'immobilier
L'actualité juridique et économique des acteurs de l’immobilier par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Lexique

Viager

Retour

La vente en viager est une vente d'un bien immobilier selon des modalités particulières.

Le vendeur du bien, appelé crédirentier, peut vendre son bien soit libre de toute occupation (viager libre), soit en continuant à l'occuper (viager occupé). Lorsque le viager est occupé, le crédirentier bénéficie soit d'un usufruit, soit d'un droit d'usage et d'occupation du bien.

L'acquéreur est appelé débirentier.

Le prix du bien est payé sous la forme d'un bouquet, somme payée lors de l'acte authentique, et d'une rente viagère.

Le viager peut être constitué sur une ou plusieurs têtes, par exemple sur la tête du vendeur et de son conjoint. Dans ce cas, la rente devra être servie par le débirentier jusqu'au décès de la dernière personne sur laquelle la rente a été constituée.

Le viager est une vente affectée d'un aléa : l'acquéreur ne sait pas, au jour où il achète le bien, quel est le prix qu'il paiera au final, car le prix est fonction de la durée de vie des personnes sur les têtes desquelles la rente est constituée.

Copyright ©2017 La lettre de l'Immobilier | Création et réalisation Webcd©